A table!!!

cuisine de tous horizons

22 mai 2009

Gelée de faux Acacia ou Robinier. Variante au jus de pommme et de groseilles

DSC_1647_crop_001

Ce que nous appelons communement Acacia, est en fait un faux acacia. Son vrai nom est le robinier...Mais qui est donc le vrai acacia? c'est le mimosa jaune comme on le connait dans la région de Nice...avec ses petits pompons jaunes.
D'où vient la confusion? Aucune idée, mais je suis preneuse de toute explication!

Donc au printemps quand votre robinier faux acacia fait ses belles grappes de fleurs qui sentent si bon, eh bien cueillez en donc et amusez vous à faire des tests de gelée...

Ingrédients:

- 100 g de pétales
- 1 litre d'eau
- 500 à 750 g de sucre
- De l'agar agar  (1 cuillère à café par litre de jus, de préference à diluer dans de l'eau ou du jus froid) ou de la gélatine pour confiture.

On peut aussi utiliser du sucre spécial confiture dans lequel l'agar a deja été ajouté.

DSC_1652_003

Recette:

- Apres avoir cueilli et lavé vos fleurs, séparez les pétales de la partie verte les rattachant aux tiges.
- les mettre dans le litre d'eau et faire cuire à petit bouillon pendant 20 à 30 minutes.
- Filtrez le jus et ajoutez le sucre et la préparation d'agar ou de gélatine et laissez cuire de nouveau 3 ou 4 minutes.
- Mettez en pot tant que c'est chaud, fermez vos pots et retournez les pour chasser l'air. Laisser vos pots posés, le cul en haut le temps que la confiture refroidisse.
- Retournez les pots et laisser reposer quelques jours jusqu'à ce que la gelée ait bien pris.

Et voilà! cette confiture est tres délicate , délicieuse.

Variante au jus de pomme et de groseilles:

Ingrédients:

-Idéalement il faudrait un jus de pomme groseille maison, mais si comme moi vous n'avez pas ça en stock, un litre de jus de fruit du commerce peut faire l'affaire (le plus naturel possible...). On peut le remplacer par un jus de pomme simple ou un jus de coings (pas facile de la faire frais, coings et fleurs d'acacia n'etant pas dispo en même temps...). Bref, il faut un litre de jus!
- 100 g de fleurs d'acacia
- 500 à 750 g de sucre
- De l'agar agar (1 cuillère à café par litre de jus, de préference à diluer dans de l'eau ou du jus froid) ou de la gélatine pour confiture.

DSC_1651_002

Recette:

- Apres avoir cueilli et lavé vos fleurs, séparez les pétales de la partie verte les rattachant aux tiges.
- Faire chauffer le litre de jus avec le sucre et la préparation d'agar ou la gélatine pendant 5 minutes jusqu'à gros bouillon.
- Ajouter les fleurs et laisser bouillir 2 ou 3 minutes.
- Filtrer et mettre en pots, même technique que précedemment.

Le gout est légerement plus prononcé, mais reste trés fin...


Posté par megaptera à 19:45 - Confiture - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    ça fait bien envie tout ça...

    Je me trompe ou tu utilises beaucoup d'agar-agar ? (attention aux abus, cette algue rouge a tendance à ralentir l'absorbtion des minéraux )

    Posté par plouf_le_loup, 23 mai 2009 à 09:49
  • c'est vrai que j'aime bien la mettre, mais ça reste raisonnable je pense, une cuillère à café pat litre pour la préprartion et du coup encore moins quand je fais ma tartoche...

    Posté par val, 23 mai 2009 à 12:53
  • Bonjour, oui ça donne envie, ta confiture! Tu as dit que tu étais preneuse d'une explication de la confusion qu'on fait entre robinier, acacia et mimosa...

    ETYMOLOGIE Robinia Pseudoacacia

    Le nom du genre a été dédié par le naturaliste Carl von Linné à Jean Robin, 1550-1629, botaniste du roi de France Henri IV, qui introduisit cet arbre en France, et à son fils Vespasien Robin, également botaniste. Le premier individu, planté place Dauphine à Paris en 1601, a disparu depuis longtemps, mais des rejets ont donné naissance à deux arbres qui existent encore aujourd'hui à Paris : l'un au square René-Viviani attenant à l'église Saint-Julien-le-Pauvre (planté en 16012), l'autre au Jardin des plantes (planté en 16363).
    Le nom d'espèce pseudoacacia rappelle sa ressemblance, relative, avec les espèces du genre Acacia, dont fait partie le « mimosa des quatre-saisons ». Le robinier faux-acacia a été placé dès 1753 dans le genre Robinia par Linné. Il n'a jamais été considéré comme faisant partie du genre Acacia en classification linnéenne. Aussi, le robinier faux-acacia ou « acacia » n'a jamais été considéré comme étant un Acacia.
    Les noms vernaculaires de Robinia pseudoacacia sont aussi simplement « acacia » ou « faux-acacia ». En anglais, il se nomme black locust, Robinie ou Akazienbaum en allemand, robinia en espagnol et robinia en italien.

    Par un étrange télescopage entre les noms vernaculaires et les noms scientifiques, il existe une confusion dans les appellations de trois genres : les genres Acacia, Robinia et Mimosa. En effet, l'espèce appelée mimosa dans le langage courant a pour nom de genre Acacia, alors que ce que nous appelons acacia est en fait du genre Robinia. Quant aux espèces portant le nom de genre Mimosa, nous les appelons plutôt "sensitives".

    Posté par veronika k., 07 août 2012 à 21:34

Poster un commentaire